“Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” (Marc 15,34) et le Psaume 22

Et à trois heures, Jésus cria d’une voix forte : Eloï, Eloï, lama sabaqthani ? ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Marc 15,34)

Telle fut la dernière parole du Christ sur la Croix selon Marc (et Matthieu après lui). Cette parole est doublement mise en valeur. D’une part, parce que l’évangéliste nous la rapporte en araméen, comme pour souligner son importance et son authenticité et d’autre part, parce qu’elle survient dans un grand cri alors que Jésus avait été crucifié six heures avant. Il serait long d’expliquer ici toute l’importance que revêt cette parole dans la théologie de Marc. Contentons-nous de signaler que dans son récit de la Passion, l’évangéliste ne mentionne nullement la souffrance physique : juste une mention rapide de la flagellation (15,15). Il veut plutôt insister sur la souffrance morale : dérisions – du début du récit avec les soldats romains (15,17), jusqu’à l’instant même de sa mort (15,36) – et abandon : de la foule qui cria “crucifie-le” (15,13), des plus proches qui l’abandonnèrent tous et prirent la fuite (14,50), et maintenant de son Abba : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” (15,34).

Cette parole peut choquer beaucoup de chrétiens : comment le Fils de Dieu peut-il avoir pensé un instant que le Père l’aurait abandonné ? Pour échapper à cette question, il est fréquent d’entendre dire que le Christ ne fait que réciter ici le Psaume 22 en entier, un psaume d’appel au secours qui commence justement par ces mots mais qui se termine par une louange à Dieu. Pour preuves, le récit contient deux autres références au psaume : “ils partagent ses vêtements, en les tirant au sort” (15,24), allusion au verset 19 du psaume, et “les passants l’insultaient en hochant la tête” (15,29), allusion au verset 8.

Nous pouvons opposer trois principales objections à cette lecture :

  1. Il est vrai que le psaume se termine par une louange à Dieu, mais il s’agit d’une action de grâce pour le salut déjà réalisé : “Tu m’as répondu ! je vais redire ton nom à mes frères et te louer en pleine assemblée”, chante le psalmiste aux versets 22 et 23. Or nous savons très bien que le Père, au lieu de sauver son Fils, l’a abandonné entre les mains de ses bourreaux. Il l’a évidemment justifié après en le faisant ressusciter, mais nous sommes encore dans le récit de la mort de Jésus et non dans celui de ses apparitions à ses disciples.
  2. Si Marc avait voulu signifier l’action de grâce, pourquoi n’a-t-il pas fait la moindre allusion à cette deuxième partie du psaume alors qu’il en a fait trois à la première partie ?
  3. Enfin, et surtout, Marc nous présente ces allusions dans l’ordre inverse de leur apparition dans le psaume : Marc 15,24 (Psaume 22,19) ; Marc 15,29 (Psaume 22,8) ; Marc 15,34 (Psaume 22,2). Comme le dit Camille Focant, “Marc crée ainsi une lecture inversée du psaume”. Au lieu que cette interrogation ne soit le point de départ d’un appel au secours qui débouche sur le salut et l’action de grâce qui s’en suit, Marc a voulu qu’elle soit le point culminant du sentiment d’abandon de Jésus.

Et c’est justement de ce point abyssal, que Marc fit jaillir la lumière de la révélation : “Le centurion qui se tenait devant lui, voyant qu’il avait ainsi expiré, dit : Vraiment cet homme était Fils de Dieu” (Marc 15,39).

Pour bien comprendre le lien que fait Marc entre cette façon de mourir de Jésus et la confession du centurion, ou plutôt pour pouvoir dégager la théologie que veut exprimer Marc dans sa construction narrative, il convient de faire une lecture complète du passage. Affaire à suivre.

Pour aller plus loin

  • F. BIGAOUETTE, Le cri de déréliction de Jésus en croix, Paris 2004, p. 193-194.
  • J. CHÉHAB, Le Père peut-il juger ses enfants ?, Paris 2016, p. 231-237.
  • C. FOCANT, L’évangile selon Marc, Paris 2004, p. 579-588.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s